Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Le Père Peinard dans les Ardennes


Réflecs hebdomadaires d'un gniaf


Le Père Peinard fait sa Une sur les grèves dans les Ardennes



Les affiches du Père Peinard pour les élections
Collection IFHS 14 AS 122/2

Les bonnes pages

Messages

Emile Pouget le rédacteur

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Fiche signalétique du Père Peinard
 

Durée : 1ère série : n°1, 24 février 1899

n°253, 21 janvier 1894

Londres : n°1, 2ème quinzaine de sptembre 1894

n°8, 2ème quinzaine de janvier 1895

remplacé par la Sociale de mai 1895 à octobre 1896

2ème série : n°1, 25 octobre-1er novembre 1896

n°129, 1er mai 1899

3ème série : n°1, 14-20 janvier1900

n°15, 15-21 avril 1900

nouvelle série ( un seul numéro ) : 16 mars 1902

 

Responsables : ( à partir de mai 1890 ) :

Bureaux : 120 rue Lafayette, Paris, puis à partir du n°77 du 7 septembre 1890 : 31 rue Cadet, puis à partir de janvier 1891 : 4 bis rue d'Orsel à Montmartre. A Londres : printed and published by Emile Pouget at 23 King Edward St., Islington, London. En 1896 : 15 rue Lavieuville ( Montmartre )

Imprimeur-gérant : Faugoux, puis A. Gardat ( 1892-1893 ) , puis E. Pouget

 

Collaborateurs : Les articles ne sont pratiquement jamais signés. Emile Pouget est évidemment le rédacteur principal du journal et c'est lui qui devait réécrire les informations et échos reçues de ses correspondants en province pour les harmoniser avec le style et le vocabulaire propre au journal.

L'anonymat ne s'applique pas aux dessins qui occupent parfois la page un toute entière ( Ibels, Maximilien Luce, Georges Pissaro, Lucien Pissaro, Willette ). Seule la vignette qui illustre le titre ( et qui change à plusieurs reprises ) n'est pas signée. Le journal publie aussi beacoup de chansons ( parfois avec la musique ), en particulier celle du Père Lapurge ( Constant Marie )

 

Observations : Le siège du journal a été perquisitionné à plusieurs reprises et parfois saccagé ( cf à ce propos la lettre de Pouget publiée dans la Révolte n°17 6-13 janvier 1894 ). En plus du journal et des suppléments ( placards intitulés "Le Père Peinard au Populo", Pouget a également édité l'Almanach du Père Peinard en 1894 ( saisi ) puis de 1896 à 1899.

D'après "Un siècle de presse anarchiste en France 1880-1983" de René Bianco p1627-1628

 

Abonnés : liste saisie au journal lors d'une perquisition en 1894. Il y a 14 abonnés dans les Ardennes (pour 476 en France). Rappellons que le journal était peu diffusé par abonnement direct mais principalement vendu par des colporteurs locaux.

Les abonnés directs des Ardennes :

Baicry à Sedan

Caniard à Braux

Cordier Antoine à Renwez

Martin -Coupaye à Fumay

Faucheron Lucien à Angecourt

Gonec à Revin

Guilbeaux Pierre à Monthermé

Antoine Jules à Anchamps

Marteaux M.J.B à Les Mazures

Martin Em. à Fumay

Pernolet Hubert à Bourg Fidèle

Routa-Barré à Revin

Thomassin à Charleville

Tisseron à Charleville

Envoyé par Pouget faire une série de conférence dans les Ardennes, Fortuné Henry est arrêté le 31 mai 1892 en posséssion d'une liste de personnes que Pouget lui avait remise : il s'agissait de militants anarchistes à rencontrer pour le compte du journal :

Baudru Emile, fleur à Angecourt ( à voir* )

Balle Adolphe à Gué d'Hossus ( à voir* )

Pernelet Hubert à Bourg Fidèle, anarcho (?)*

Bertrand Jules

Tillais à Vrigne aux Bois

Chantriaux à Raucourt

Galurin à Villers Semeuse

Gillet à Vivier au Court

Richoux à St Manges

Louis Théophile à Neufmanil

Crépin Emile à Daigny

Peichenard-Laroche à Braux

Henrion ( Herion ?* ) Auguste à Falloué ( anarcho*)

Bouillard Gustave rue Colbert à Nouzon ( bon* )

Antoine Jules à Onchamps ( abonné* )

Badré-Mauguière marchand de journaux à Revin ( ancien correspondant* )

Manteau J.B à Les Mazures

Faucheron Lucien tisseur à Angecourt ( à voir* )

Cordier Antoine à Renwez ( à voir, abonné à la Révolte et au Père Peinard* )

Caniard Alcide à Braux ( correspondant de journaux* )

Guilbeaux Pierrot à Monthermé ( demander à Guilbeaux l'adresse du café Charlot* )

Thomassin 10 rue Colette à Mézières

Libert à Deville ( co-abonné à La Révolte* )

Voisin-Pierrard à Rogissart

Guillemain Remy à Aiglemont

Rose pharmacien à Wasigny

et un abonné chez Diseur Amélie La Bouverie à Revin

* annotations écrites par Pouget

Les vendeurs colporteurs : ce sont des militants anarchistes qui ont perdu leur travail à la suite de leur activité et qui vendent plusieurs journaux anarchistes ou socialistes ou qui effectuent cette activité après leur travail

En 1889, le Père Peinard a deux vendeurs : Baicry à Sedan et Druard à Revin

En 1890, quatre vendeurs : Badré-Mauguière à Revin

                                      Baicry à Sedan

                                      Druard à Revin

                                      Thomassin à Mézières

En 1891, six vendeurs : Thomassin à Mézières ( il envoit 22 fois de l'argent au journal )

                                   Baicry à Sedan

                                   Pierrot-Courtois à Rethel

                                   Martin-Coupaye à Fumay

                                   Badré-Mauguière à Revin

                                   T à Nouzon ( on ne connait que son initiale )

En 1892, trois vendeurs : Thomassin à Mézières ( 18 envois d'argent )

                                   Martin-Coupay à Fumay

                                   Caniard à Braux

En 1893, cinq vendeurs : Caniard à Braux

                                   Baicry à Sedan

                                   Thomassin à Mézières ( 22envois d'argent )

                                    Balle à Rocroi

                                    R à Revin

En 1897, six vendeurs : Roger à Nouzon ( 20 envois d'argent )

                                Thomassin à Mézières

                                 Baucant à Sedan

                                 Romans à Deville

                                 T à Villers Semeuse

                                  D à Revin

En 1898, quatre vendeurs :  Baucant à Sedan

                                      Romans à Deville

                                      D à Revin

                                      D à Rethel

En 1899, trois vendeurs : Roger à Nouzon

                                  Thomassin à Mézières

                                   D à Rethel

Ecrit par libertad, à 22:01 dans la rubrique "Le Père Peinard".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom