Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Le Père Peinard dans les Ardennes


Réflecs hebdomadaires d'un gniaf


Le Père Peinard fait sa Une sur les grèves dans les Ardennes



Les affiches du Père Peinard pour les élections
Collection IFHS 14 AS 122/2

Les bonnes pages

Messages

Emile Pouget le rédacteur

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Grèves dans les Ardennes
Le Père Peinard 7 décembre 1890 : Nom de dieu, les gas se remuent bougrement par là-bas, il y a une trifouillée de grèves qui éclatent à droite et à gauche et qui ont pour cause la rapacité patronale.
A Revin, il y a quasiment les trois quart des ouvriers en grève. Ils crèvent de faim les pauvres bougres! Le boulanger refuse le pain, l'épicier refuse l'épicerie, en un mot tous les fournisseurs refusent!
Et dire que les pauvres bougres tendent l'échine et se contentent de se croiser les bras! Le grand exploiteur Faure est maire du patelin. Ah le joli coco! Il y a 700 ouvriers de son usine en grève, espèrent-ils voiner en se tournant les pouces ? Et quelle existence  que celle des pauvres bougres, quand ils turbinent! Ils touchent de 3 francs à 3,25 francs par jour et une sacrée journée, nom de dieu! qui va de 5 heures et demie du matin à 7 heures et demie du soir.
Et des amendes, ce qu'il en pleut! 5 minutes de retard, on vous ratiboise 7 sous. Pour le deuxième, 21 sous. Pour prendre congé de la journée, 45 sous d'amende.
Ah malheur et dire qu'on laisse debout de semblables baraques! Et qu'on ne caresse pas les fesses du patron. Bast, tout vient à point.
A Fumay, y a aussi un sale exploiteur, Brasseur qui fait trimer dur les pauvres bougres d'ardoisiers. L'en est dégoutant, nom de dieu!
Et les pauvres bougres se laissent faire! Ils endurent toutes les saloperies sans se rebiffer. Foutre de foutre, à force de tirer sur la corde, elle pourrait bien casser. Qui en subirait les conséquences ? Le singe pardine!
Ecrit par libertad, à 23:32 dans la rubrique "Les chroniques du Père Peinard".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom