Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Le Père Peinard dans les Ardennes


Réflecs hebdomadaires d'un gniaf


Le Père Peinard fait sa Une sur les grèves dans les Ardennes



Les affiches du Père Peinard pour les élections
Collection IFHS 14 AS 122/2

Les bonnes pages

Messages

Emile Pouget le rédacteur

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Sedan. Salopises de jean-foutres
Le Père Peinard 17 mai 1891 : Dans ce patelin ya un riche gas qui, nom de dieu, devrait bien être imité un peu partout.
Toutes les semaines, il se fend d'une feuille autographiée, intitulée le Révolté Sedanais.
Turellement, il y lave la caboche à toutes les fripouilles de l'endroit.
Pour qu'elle soit lue davantage, le copain placarde sa feuille; sans oublier d'y foutre un timbre, pour la rendre légale.
Vous croyez que le timbre empêche les charognards de déchirer le papier ?
Ah ouat! Ils se foutent bien du timbrage...
Mais c'est Baicry qui ne s'en fout pas nom de dieu!
Le mois dernier, il voit les cognes racler un de ses placards : c'était illégal, ce qu'ils faisaient : il les a engueulés...et il a bien fait.
Comme de juste, pour récompenser les cognes d'avoir fait une crapulerie, qui est même défendue par les lois des richards, on fait passer le copain en condamnation.
Allez donc dire après ça que la justice des bourgeois est une couillonade!
Y a pas mèche, hein ?
Ecrit par libertad, à 11:37 dans la rubrique "Les chroniques du Père Peinard".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom