Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Le Père Peinard dans les Ardennes


Réflecs hebdomadaires d'un gniaf


Le Père Peinard fait sa Une sur les grèves dans les Ardennes



Les affiches du Père Peinard pour les élections
Collection IFHS 14 AS 122/2

Les bonnes pages

Messages

Emile Pouget le rédacteur

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Charleville : les Sans-Patrie dans le colimateur
Père Peinard 13 mars 1892 : Une floppée de zigues vont parait-il être poursuivis pour la formation du groupe Sans-Patrie. On les accuse d'avoir fichu un croc en jambe à la loi contre les associations.
Comme le juge instructionneur interrogeait Thomassin : "Comment çà se fait que lui dit le camaro, que vous laissez en paix les groupes possibilos, socialos, radicaux, catholiques, etc... dont y a une tripotée pourtant ?"
Et le fouille-merde de répondre : "Oh, mais nous tolérons qui bon nous semble..." C'est gentil, cré pétard. Voilà de l'égalité ou je ne m'y connais pas.
Ecrit par libertad, à 08:35 dans la rubrique "Les chroniques du Père Peinard".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom